Dessins Anim S Pour R Ussir Ses Tudes

Affirmations pour le point mousse

Les relations neutres ont lieu dans le collectif, où le groupe privé et son leader n'expriment pas chez le chef de l'organisme (ou la structure officielle de l'organisme en tout) les émotions distinctes positives ou négatives, quand dans l'activité du groupe privé ne se reflètent pas les efforts pour le changement du fonctionnement de l'organisme des affaires intérieures au meilleur, ainsi qu' à pire les parties.

Le premier se forme des aspects appelés des relations alors, quand le groupe privé soutient activement le chef de l'organisme (subdivision), tient à son opinion, comme par l'opinion du spécialiste, estime ses qualités personnelles humaines, manifeste chez lui les sentiments de la sympathie et l'affection.

Quant aux relations de la résistance au chef du côté du groupe privé et son leader, deux variantes ici sont aussi possibles. Ainsi, si le groupe privé résiste à l'activité du bon chef, empêche la réalisation à ceux-ci des fonctions, à partir des intérêts spécialement de groupe ou personnels et les prétentions superficielles de ses membres ou le leader, il faut entreprendre les efforts actifs et constants pour la neutralisation de la résistance semblable et la réorientation du groupe donné au profit du chef, en appliquant pour cela principalement les méthodes de la persuasion, en passant le travail nécessaire éducateur. Le leader privé d'un tel groupe agissant principalement incorrectement et empêchant beaucoup le fonctionnement normal de l'organisme, doit être éloigné du collectif. Cependant dans les cas où le groupe résistant informel dépose chez le chef les réclamations argumentées comme chez la personne ne venant pas à bout des devoirs, dans les intérêts de l'affaire il est nécessaire de satisfaire ces prétentions, et en cas de nécessité — remplacer le chef.

Les relations de la résistance se forment en cas de l'hostilité du groupe privé chez le chef. Ces relations se manifestent dans la résistance constante au chef, la perception ironique ou incrédule de ses qualités personnelles, à supportable à grand-peine la direction sur la personne présentant la structure officielle de l'organisme, etc.

Le style de la coopération. : le collaborateur règle le conflit et défend les intérêts, mais tâche de coopérer avec une autre personne. D'abord on définit les besoins et les intérêts de l'autre partie, et ensuite sont examinés. Le style est effectif, si les parties ont les divers

Les besoins cachés. La définition de la source de l'inassouvissement est embarrassée dans ce cas, il y a une différence entre les déclarations extérieures les intérêts secrets et les besoins. Le temps sur la recherche des intérêts cachés et les besoins est nécessaire.

Ici l'algorithme suivant universel est possible : "Oui, Pierre Alexéévitch, toi est injuste. Mais nous te connaissons beaucoup d'années et nous estimons. N'éprouve pas. Tout non ainsi vraiment est terrible. Vais travaille, les vies sans erreurs il n'arrive pas. Et cette erreur était non tel grande. Nous te croyons."

Le style de l'adaptation : le collaborateur agit en commun avec une autre personne, sans tenter de défendre les intérêts. L'issue d'une affaire est extraordinairement importante pour une autre personne et est pas trop essentiel pour le collaborateur. Le collaborateur ne peut pas prendre le dessus, puisqu'une autre personne possède le pouvoir. Le collaborateur sacrifie les intérêts au profit de l'autre personne, en lui cédant et en le regrettant. Si le collaborateur sent que cède à quelque chose important pour lui et sent en raison de cela l'inassouvissement, le style de l'adaptation est inacceptable. Si l'autre ne veut rien renoncer ou n'estimera pas fait par le collaborateur - le style est inacceptable aussi.

La quatrième phase - la fatigue. Elle est accompagnée par la réduction de la capacité de travail. Dans la mesure de l'accroissement de la fatigue la personne commence à sentir la faiblesse, l'effort,. Il y a un affaiblissement de la variété des fonctions : la désorganisation de l'attention, l'aggravation des processus de la pensée, apparaît la somnolence, commencent à nager devant